Du Vivant Sous Les Plis

Études

Création le 13 avril 2019 au MuMa/ Musée d’Art Moderne André Malraux, Le Havre

Danse :
Margot Dorléans
Dessin : Patrice Balvay

Durée : 40 minutes

Production : Du Vivant Sous Les Plis & l'
Œ
Avec le soutien de : GIP-Un Été au Havre / MuMa

Études est une performance transdisciplinaire qui explore la porosité et la friction entre la danse, qui se déploie dans le temps, et le dessin, qui se développe dans l’espace. Comment  l’espace de la danse peut-il devenir perceptible et comment la temporalité du dessin peut-elle devenir sensible? Comment le dessin peut animer le corps et comment le corps en mouvement peut produire du dessin ? Ces questions fondent et animent la proposition de Margot Dorléans et Patrice Balvay.

Collaboration

Études de corps

Les dessins d’Edgar Degas conservés au MuMa (Le Havre) constituent le point de départ de la performance conçue et interprétée par le plasticien Patrice Balvay et la danseuse et chorégraphe Margot Dorléans. Dans les études de corps de Degas la ligne, effleurée, appuyée, redoublée, semble tout à la fois fuir et jaillir. Ce traitement vivant de la ligne évoque la diversité des lignes du corps qui peuvent être mise à jour : lignes externes de contour, lignes internes de flux.

Patrice Balvay et Margot Dorléans se sont rencontrés autour de leur expérience commune du Japon. Études constitue leur troisième collaboration. Ils ont conçu Prélude à l’exposition qui consiste en l’accrochage et l’interprétation de trois dessins de la série Drawing by walking. Ils ont ensuite proposé Ohana no gisei qui est un processus, qui pourrait être sans fin, où le dessin inspire la danse et la danse inspire le dessin. Alors que dans Ohana no gisei le temps d’atelier s’intercalait avec celui de la représentation, dans Études la représentation devient l’espace de l’atelier où se produit le dessin. De même, dans Études le corps de la danseuse imprime en bougeant un dessin sur le cuivre blanchi.

Installation

A partir de trois éléments disposées au sol et contre un mur (une grande plaque de cuivre et deux grandes boîtes), la performance se déploie dans l’espace pour composer à la fin une installation in situ, dans laquelle le public est invité à déambuler.

Performance au MuMa, Musée d’art Moderne
André Malraux, Le Havre
13 avril 2019

Répétition au Wine, Le Havre
avril 2019